• Une rose noire avait dit un jour à une ébauche d'écrivain qu'elle était le savant mélange entre un millier de pierres de lune, une plume sombre et un sourire mutin. Et l'ébauche d'écrivain garda la formule, qui, bien que pompeuse, lui plaisait beaucoup. Si ce moins que rien qui passait ses journées à écrire avait eu à compléter cette définition, il aurait rajouter un morceau de parchemin, une fragance fruité ou encore une plume mal taillée. Un morceau de poème, un grand Baudelaire, sans doute. Mais l'ébauche d'écrivain n'y repensa pas vraiment et continua à écrire sans se soucier de qui il pouvait être. L'important n'était pas qui il était mais ce qu'il faisait et ce petit bout d'auteur avait suffisamment d'intelligence pour savoir que les deux se confondaient. Et quand l'auteur en herbe créa sur la toile immense d'Internet une petite page rien qu'à lui, il savait bien que ceux qui voudraient le connaitre, en sauraient bien plus sur lui en lisant ce qu'il écrivait nuit et jour plutôt qu'une simple description bâclée.

    Bâclée en effet car cet elfe malicieux à la plume cassée s'était déjà bien souvent essayer à l'art de l'autobiographie sans succès avéré. "Je m'appelle Udelire. Ou Eléa. Ou Artémis. Ou Astrale. Tout dépend du jour et de l'heure. Du petit bout d'Internet dans lequel je me love. J'ai 17 ans. Ou 21. Peut être 24. Qui sait ? J'aime bien écrire. J'aime aussi lire. Le reste ? Je dirais que ça ressort du domaine du privé. " Et petit elfe froissait la page, désespéré. Auteur minuscule n'était pas quelqu'un qu'on aime à rencontrer dans la vraie vie. Un peu trop dans son monde peut être. Un petit peu asociale aussi. Rêveuse et renfermée. Et puis tiens, le mot d'elfe ne lui va pas si bien. Car cet ébauche d'écrivain n'était pas forcément bien gentil La méchanceté ne lui fait rien, un peu menteur, un peu manipulateur. Ou tout simplement en manque de tout ce que les jeunes gens de son âge ont. Mais petit auteur a choisi sa voie et le monde des autres ne lui suffira pas. Minuscule dans le monde, les yeux rivés sur la lune, l'écrivain se demande, guidé par sa plume, si son existence a un but, si ses mots ont un sens, ses choix une possibilité d'aboutir. Minuscule grain de poussière. Pourtant une rose noire lui dit un jour que les étoiles n'étaient qu'amas de poussière. Et l'ébauche d'écrivain se raccrocha à cette idée tout en se renfermant dans ses textes et ses pensées.


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique