• Misery - Stephen King

    Misery - Stephen KingStephen King est reconnu comme un génie du thriller psychologique par beaucoup et je n'avais jamais lu le moindre de ses livres. Quand on m'a proposé de lire Misery, je me suis dit que c'était une bonne manière d'y remédier. Et je l'ai lu. Ci-dessous, une petite compilation plus ou moins pas ordonnée du tout de ce que j'ai pensé de ce roman.

    Misery, c'est l'histoire d'un écrivain, Paul Sheldon, reconnu pour avoir créé le personnage de Misery Chastain, dans une série de livres qui vient de s'achever avec la mort du protagoniste. Normal, Misery était un livre qui se vendait bien mais qui n'avait rien d'épanouissant pour son auteur. Mais un accident de voiture laisse Paul Sheldon paralysé, sauvé par une de ses plus grandes fans, Annie Wilkes, qui, au lieu de l'emmener à l'hôpital, le soigne chez elle. Et ne semble pas prête à le laisser partir. Du moins pas vivant. Alors, forcé par cette abominable femme, Paul Sheldon se doit d'écrire une nouvelle histoire de Misery, et ainsi de la faire revivre.

    "Elle ne peut pas mourir!" vociféra Annie Wilkes. Ses mains se fermaient et s'ouvraient à un rythme de plus en plus rapide, brutalement. "Misery Chastain NE PEUT PAS MOURIR ! "

    Le principe de ce genre de livres ? Mettre le lecteur mal à l'aise, sur les nerfs. Comme si une Annie Wilkes allait débarquer pour nous coller sur une chaise roulante dans sa maison flippante. Et ce pari là est réussi. Une fois le livre terminé, on se sent un peu mal et on n'a pas spécialement envie d'éteindre la lumière. Le roman mérite bien son nom de thriller psychologique.

    Deuxième bon point du livre, je l'ai dévoré. Impossible de m'arrêter tant que je ne l'avais pas fini. J'avais besoin de savoir ce qui arrivait à cet auteur, et si Annie Wilkes, complètement folle, allait finir par le tuer.

    Ca c'était pour les bons points. Ce qui en laisse pas mal de mauvais, je vous l'accorde. Premièrement, c'est mal écrit. Et ce n'est pas seulement ça, c'est surtout un style très confus. Stephen King a voulu représenter la terreur du protagoniste jusqu'à la folie, en répétant à intervalles réguliers des éléments qui ont traumatisé le personnage, virant jusqu'à l'obsession (l'eau sale du seau pour nettoyer le sol, qu'elle lui avait donné pour avaler ses anti douleurs notamment). Mais qu'est ce que c'est mal amené... Coupant des phrases, dans des situations qui ne méritent pas de faire remonter toute cette angoisse. Régulièrement, on se retrouve avec des phrases qui ne veulent rien dire sans raison apparente, et si c'était sensé aider l'auteur à faire monter la tension, cela n'aura servi qu'à m'ennuyer et m'agacer.

    Finalement, je n'arrive pas à voir l'intérêt d'ajouter des bouts du roman qu'Annie force Paul à écrire. Lui passe son temps à dire qu'en fin de compte, il s'agit du meilleur livre qu'il n'ait jamais écrit tandis que moi je passe rapidement ces pages dont le style est encore plus mauvais que dans le reste d roman. Egocentrisme de l'auteur pour rester au dessus de son personnage ? Aucune idée. Mais je n'ai absolument pas d'idées non plus sur comment ce genre de roman a pu rendre l'auteur célèbre tellement il est mauvais.

    Enfin bon, en conclusion: A lire une fois dans sa vie pour connaitre un peu le style de Stephen King qui reste reconnu comme un des plus grands auteurs américains de son temps, mais selon moi, c'est un roman qui ne paie pas de mines et qui ne vaut absolument pas la renommée qu'il a. Un peu comme les aventures de Misery par Paul Sheldon ont reçu beaucoup de succès sans être un chef d'œuvre en fait.


  • Commentaires

    1
    Tom
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 13:21

    Très bonne critique!! 


    Par ailleurs, le film existe également sur YouTube, l'adaptation est géniale et retranscrit bien l'atmosphère pesante du livre. 

    2
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 17:34

    Je passerais voir cela alors ! J'ajouterais peut être un post scriptum à la fin de l'article avec mon avis sur le film !

     

    Merci pour ton commentaire en tout cas !

    3
    Samedi 16 Août 2014 à 18:05

    Oui regarde l'adaptation, Annie Wilkes y est bluffante! À tomber! Même la VF est très potable!

    Moi je suis absolument fan de S. King, surtout de ses nouvelles car effectivement je trouve comme toi qu'il a un style un peu éparpillé, sur les romans, les longues histoires. On dit qu'il est un des plus grands auteurs du fantastique américain, et je suis d'accord; en il est spécialiste dans l'élaboration de situations  horribles et troublantes qui dérivent de scènes banales du quotidien... Les monstres sont en nous, dit-il. Je peux pas avoir une critique aussi extralucide que toi vu que j'ai lu la quasi totalité de ses bouquins !! he Et ses histoires plaisent généralement mieux lorsqu'elles sont portées à l'écran... d'ailleurs il reste peu de ses bouquins qui n'ont pas donné de très beaux films, voir des chef d'oeuvres (The Shining, La ligne verte, Ça, Les Evadés, et j'en passe!) 

     

    4
    Dimanche 17 Août 2014 à 14:01

    Alors je sais ce qui me reste à faire. Je note cela dans ma liste de films à voir de toute urgence et je vous tiens au courant quand je les aurais vu !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :