• Le garçon sans visage

    Il était une fois un garçon sans visage,

    Qu'on emmena à l'école une fois qu'il eut l'âge.

    La maitresse souriante posa devant lui,

    Un grand livre plein de mots, un recueil plein de bruit.

     

    Alors que les autres scandaient heureux en chœur,

    Les paroles d'une chanson qu'ils apprenaient par cœur,

    Le garçon sans visage esseulé ne dit rien,

    Il n'avait pas d'yeux pour lire, enfin !

     

    Il était une fois un gamin anonyme

    Qu'on jugeât coupable d'une atrocité, d'un crime.

    Il est dit différent pour ne pas dire débile,

    Ils le disent méchant mais surtout inutile.

     

    Petit homme innocent ne sait lire ni écrire,

    Enfant idiot, lassant, ne peut pleurer ni rire,

    Vous n'avez pas voulu lui donner de visage,

    Il aurait été heureux, quel dommage.

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Mars 2017 à 15:15

    Magnifique!

    2
    Hazazel
    Dimanche 19 Mars 2017 à 20:16

    C'est vraiment super beau ! "Un grand livre plein de mots, un recueil plein de bruit." est mon vers préféré, je le trouve très bien construit et très parlant. "Enfant idiot, lassant, ne peut pleurer ni rire," est peut-être un peu lourd mais c'est juste l'effet du participe présent, je pense.

    Je ne suis pas sûr de comprendre la métaphore de l'absence de visage, est-ce que tu peux expliquer de quoi il s'agit ? (je sais que c'est un peu contraire au principe de se faire sa propre idée en lisant mais j'aimerais bien avoir la tienne aussi !)

    Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :