• Ecrire

    Ecrire, qu'est ce que c'est ? Pour certains, un moyen de se décharger, pour d'autres de vivre. Ecrire, c'est surtout prendre une plume et la poser sur la page blanche qui nous attend, prête à recueillir tous nos sentiments, le moindre de nos secrets ou au contraire ces choses que l'on veut révéler au grand jour. Ecrire, ce n'est pas simplement se croire écrivain, c'est aussi remplir des documents officiels ou une lettre à son voisin. Ecrire, c'est le fondement de notre société.

    http://www.youtube.com/watch?v=SA035PCM124

    L'encre tourbillonne sous la plume qui court sur le papier. Et le serpent d'encre forme un mot puis un autre, chacun lourd de sens et de sous entendus. Et plus elle écrit, plus elle a de choses à dire. Mais elle ne peux tout raconter, écrire des dizaines et des dizaines de pages, elle n'a pas le temps. Elle doit être brève et directe, mais c’est dur, très dur. Il y a des choses qu'il est impossible d'écrire malgré la richesse de notre vocabulaire. Sur chacun des mots qu'elle a à écrire, elle bute, se demandant quel terme choisir. Les lettres sont dénuées de sens mais les mots lui font peur: Comment une trace d'encre sur le papier peut elle être si terrible?
    Ecrire... Cette volonté de coucher sur le papier des sentiments ou des idées trop longtemps refoulées. Une méthode comme une autre pour oublier, laisser voguer son âme au gré de la plume, abandonner ses souvenirs en les noyant dans le tourbillon de l'encre encore fraîche. Ecrire c'est aussi faire resurgir quelque chose, trop rapidement enterré. Pendant quelques instants, c'est l'apothéose d'un sentiment de retour, qui vous prend au coeur et ne ressortira que par vos larmes. Puis tout se calme et on l'abandonne sur la feuille de papier avant de refermer le carnet, l'emprisonnant derrière la barrière des lettres et des mots. Mais elle sait qu'il lui suffira de relire pour que le sentiment en question s'immisce de nouveau en elle...
    Ecrire est un paradoxe. Ecrire c'est se souvenir et oublier. Ecrire c'est vivre.
     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Septembre 2013 à 10:55

    Je suis d'accord avec toi, sur le début, mais ce n'est pas l'écriture qui est le fondement de notre société. Bon, certes, on l'utilise pour remplir les documents faire toute chose indispensables, mais que serions-nous sans la parole ? Car écrire, c'est bien mais parler est plus indispensable, non ? Des mots ne peuvent être dis que si on les prononce. Qu'il vienne du fond du coeur. Ecrire peut cacher nos sentiments, alors que parlez c'est plus compliqué à faire. 

    Et puis, maintenant, rares sont ceux qui travaillent intensivement à la main.  Ceux-là, sont ceux qui  "continue la tradition". Aujourd'hui ce n'est plus sur un papier et avec une plume que l'on écrit, du moins généralement. C'est avec un clavier et un écran. 

    C'est toujours de l'encre, mais contrairement au papier, elle ne s'efface pas, elle.

    2
    Mardi 17 Septembre 2013 à 19:30

    Et c'est ce qui fait d'elle une immondice.

    3
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 10:29

    Très beau, et très vrai...

    4
    Samedi 28 Septembre 2013 à 13:56

    Qui es-tu Sophonxe ? (Ne vois pas ça comme une impolitesse).

    5
    Samedi 28 Septembre 2013 à 14:20

    Pas une impolitesse, mais une indiscrétion ;)

    6
    Samedi 28 Septembre 2013 à 19:32

    Hell' mêle toi de ce qui te regarde. Encore une fois...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :